Y a-t-il de la joie et de la légèreté dans ce que vous entreprenez ?

S’il n’y en a pas, c’est que très souvent, la vie est perçue comme un fardeau ou un combat, et l’estime de soi s’en retrouve par la même occasion entamée.

La joie et la légèreté sont en fait des critères simples qui permettent de savoir si nous sommes en phase avec nous-même.

Prendre conscience de leur absence est en fait une formidable opportunité d’envisager s’il y a quelque changement à opérer…

En effet, nos vies sont une succession de cycles qui s’appliquent dans tous les aspects de celle-ci : professionnel, personnel, familial, couple et social.

C’est une notion que l’on retrouve d’ailleurs un peu partout: cycle des saisons, cycle de vie d’une étoile, d’un arbre, d’un système politique, d’une civilisation, ainsi que les inévitables cycles de croissance et de crise économique…

Chaque cycle se caractérise par une alternance de phases : un commencement (printemps), une croissance (été), une descente (automne) et une fin de cycle (Hiver). C’est dans les 2 premières phases que nous retrouvons de la joie,  où nous sommes en énergie, motivés et constructifs.

S’il n’y a ni joie, ni facilité, dans ce que vous entreprenez,  deux options s’offrent à vous. Il pourrait suffire d’en changer les modalités, le « comment » en cherchant plus de joie et de plaisir. Ou bien alors faire un cycle complet, cad modifier le cadre dans lequel vous êtes et ce que vous y faites.

C’est principalement la croyance inconsciente collective que la vie est linéaire, qui nous amène parfois à vouloir résister au changement.

Retour à l’accueil

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *